mercredi 9 août 2017

Leucorrhine à large queue

Leucorrhine à large queue

L’année dernière, à l’étang du Beilenkopf, j’ai observé quelques secondes à peine une libellule qui ressemblait beaucoup à une cordulie.
Abdomen en forme de massue, base des ailes safranée, oui mais ! La couleur des yeux et la large tâche jaune couvrant la base de l’abdomen ne correspondaient pas. J’ai donc classé les photos dans le dossier « Indéterminés ». Et, naturellement, j’ai oublié les photos en question…
Voilà qu’une envie soudaine de ranger le dossier m’a pris : qui es-tu ?
Cordulie à tâches jaunes ? La couleur des yeux ne colle pas, la forme de l’abdomen non plus. Par contre, la période de vol, la répartition et l’habitat correspondent.

On reprend la recherche depuis le début en épluchant le Guide des libellules (le Dijkstra pour les habitués).
Jusqu’à la leucorrhine à large queue... Abdomen en forme de massue, tâches abdominales, couleur des yeux, base des ailes ambrée : ces critères correspondent. La période de vol et la répartition également. Considérant l’étang du Beilenkopf comme un étang forestier (il jouxte la foret d’Offendorf), c’est son habitat.
Les appendices anaux blancs et serrés indiquent qu’il s’agit d’un mâle.
Il ne me reste plus qu’à espérer une prochaine rencontre et quelques secondes de plus pour mieux régler mon APN !

Leucorrhine à large queue - 2

lundi 7 août 2017

Une beauté

Libellule à quatre taches

Un matin d’avril, une libellule a émergé dans la roselière. Elle sèche ses ailes avant de prendre son envol. Je m’approche d’elle avec précaution. Quelques secondes, pas davantage, le temps d’admirer ses ailes…

Libellule à quatre taches - 2

Libellule à quatre taches - 3

samedi 5 août 2017

Intermittent du spectacle

Libellule déprimée

Présente une année sur trois sur mes stations d’observation, la libellule déprimée ne s’est pas manifestée ce printemps. L’année prochaine peut-être ?

jeudi 3 août 2017

Sympétrums

Sympétrum déprimé

Quelques portraits de sympétrums observés lors de mes balades près du Rhin…

Sympétrum déprimé - 2

Sympétrum sanguin

Sympétrum sanguin - 2

Sympétrum strié

Sympétrum strié - 2

mardi 1 août 2017

Vieux lestes

Leste vert

Comme il pleut chaque fois que je suis en repos, je n’ai pas pas ou peu de libellules à photographier. En principe, c’est la saison des lestes, voici quelques fées des étés précédents…

Leste vert - 2

Leste vert - 3

dimanche 30 juillet 2017

Le dernier des fauves

Libellule fauve

Après le dernier des Mohicans, voici le dernier des fauves ;-)
La période de vol des libellules fauves s’achève. Un dernier mâle patrouille sur la berge du Beilenkopf. Sans concurrence, sans partenaire…

Libellule fauve - 2

Libellule fauve - 3

vendredi 28 juillet 2017

Brèves rencontres

Agrion

Agrion en fleur, caloptéryx facétieux, vieille libellule à quatre tâches, libellule fauve solitaire, les rencontres sont brèves et rares. Les pluies fréquentes et orageuses ne favorisent pas l’observation…

Caloptéryx éclatant (femelle)

Libellule à quatre taches

Libellule fauve

mercredi 26 juillet 2017

En famille

Cygnes tuberculés

Une famille de cygnes a élu domicile au Fahrgiessen. Ses eaux calmes semblent propices à l’éducation des jeunes. Les parents me surveillent mais ne manifestent aucune animosité.

Cygnes tuberculés - 2

Héron cendré et cygnes tuberculés

lundi 24 juillet 2017

Neuhaeusel

Neuhaeusel

Que faire quand fleurs, oiseaux, libellules et papillons semblent déserter le petit coin de nature choisi pour la sortie du jour ? Rêver...

Neuhaeusel - 2

Neuhaeusel - 3

Neuhaeusel - 4

Neuhaeusel -5

Neuhaeusel - 6

mardi 13 juin 2017

Mme Crocothémis

Crocothémis écarlate (femelle)

Il n’y a pas plus discret que Mme Crocothémis autour de l’étang du Beilenkopf. Dès que le photographe est repéré, la séance est terminée !

Crocothémis écarlate (femelle) - 2

mardi 6 juin 2017

Caloptéryx

Caloptéryx éclatant (mâle)

Les caloptéryx sont en nombre dans le canal de décharge de la digue du Rhin. Mais ils se méfient du photographe qui les épie, ils s’approchent rarement, trop concentrés sur leurs proies et leurs amours…

Caloptéryx éclatant (mâle) - 2

Caloptéryx éclatant (femelle)

Caloptéryx éclatant (femelle) - 2

dimanche 4 juin 2017

Orthétrum réticulé

Orthétrum réticulé

L’orthétrum réticulé a fait son apparition sur la plupart de mes stations d’observation. S’il côtoie la libellule fauve, il demeure plus discret. Les perchoirs où domine le petit dragon ne sont pas pour lui, il préfère se tapir dans l’herbe haute.

Orthétrum réticulé - 2

Orthétrum réticulé - 3

samedi 3 juin 2017

Fauves

Libellule fauve

Les libellules fauves règnent sans partage sur les rives du Fahrgiessen. Ces petits dragons boutent hors de leur territoire congénères et photographes…

Libellule fauve - 2

Libellule fauve - 3

jeudi 1 juin 2017

Retour au Fahrgiessen

Fahrgiessen

Je n’étais pas revenu au Fahrgiessen depuis l’année dernière. Cet hiver, les travaux de bucheronnage m’avaient tenu à distance.  Les nuages de pollen anormalement abondants des peupliers ces dernières semaines m’avaient également découragé.
Les saules blancs qui bordent le bras mort du Rhin ont été étêtés, c’est un peu tristounet ! Les déchets de coupe broyés sont restés sur place, on ne se croirait pas dans une réserve naturelle…
Les pêcheurs, encore peu nombreux, n’ont pas dévasté la végétation rivulaire mais on trouve ça et là les traces de leur passage (matériel de pêche abandonné, détritus, sacs poubelles, etc…).
Heureusement, les libellules sont présentes ! De nombreux agrions, notamment des agrions à larges pattes, des libellules fauves, des orthétrums réticulés, des caloptéryx et un gomphe m’ont laissé les observer.

Agrion à larges pattes

Orthétrum réticulé

Gomphe

mercredi 31 mai 2017

Amours fauves

Accouplement de libellules fauves

Dès qu’ils sont prêts à voler, les libellules fauves mâles n’ont de cesse de défendre un petit territoire sur la rive de l’étang et d’y attirer les femelles postées en retrait dans la végétation rivulaire.
Le mâle (bleu) capture la femelle (caramel), ses pièces anales la retenant derrière la tête, ses pièces copulatrices de son abdomen accouplées aux pièces vulvaires de sa captive.
L’accouplement terminé, la femelle ira pondre ses oeufs fécondés dans les eaux peu profondes des rives de l’étang en donnant des coups saccadés de son abdomen sous la surveillance du mâle en vol stationnaire…

Accouplement de libellules fauves - 2

Accouplement de libellules fauves - 3